Speleo 2017 TROU DES CURéS 2017-12-27

Le Trou Des Curés.Ne connaissant pas l'emplacement de la cavité, c'est avec les seules coordonnées indiquées dans l'inventaire spéléologique que nous avons repris la route.Après quelques demi-tours avec la voiture et à cause de la neige abondante, nous nous sommes garés tant bien que mal au bord de la route la plus proche du pointage GPS. L'endroit avait l'air de correspondre avec ce qui était indiqué dans le descriptif : un pan rocheux nommé rocher du corbeau. CORBEAU, qui, (avec le riche renseignement de Jean-Claude), pouvait également désigner un Curé pendant la révolution à cause de leur soutane noire et de l'estime que leurs portaient les anticléricaux).Après environ 30mn de marche de plus en plus pénible, avec une couche de neige grandissante et avec l'espoir d'avoir effectivement les bonnes coordonnées, c'est Adrien qui d'un coup nous a envoyé de vive voix (IL Y A UN TROU !) Quelle chance ! C'était bien le Trou Des Curés car quatre entrées distinctes comme indiqué sur la topographie.Nous avons choisi l'entrée A de la topographie car à l'abri et avec un bon accès au P14 pour équiper. Mais ! Et c'est ça la petite surprise, le courant d'air passant par cette entrée était tellement glacé qu'à l'équipement en quelques secondes nos doigts étaient gelés à travers les gants ! (C’était encore pire au retour ou une fine couche de glace s'était formée sur la roche, enveloppant les spits et les plaquettes.) Aie les doigts pour démonter l’équipement !!Cette difficulté passée, au bas du puits nous avons pris pieds en partie haute d'un éboulis qui se termine à -37m en face de nous.Pour nous c'est à droite qu'il faut aller. Nous avons de suite remarqué que les parois étaient très concrétionnées et blanches. Ce qui prouve qu'il y a peu de passages. (Dans l'inventaire il est noté : Cavité fragile, ne pas utiliser pour des initiations massives) Nous avons également aperçu dès l'entrée plusieurs chauve-souris et idem dans la salle suivante qu'on a rejoint en passant par un ressaut de 2m puis une étroiture.Particularité de la deuxième salle : une belle colonne de calcite d'environ 3m de diamètre à la base. Ensuite par un passage d'une dizaine de mètres assez étroit et en déclinaison on a rejoint la partie notée tobogan. (A équiper car sinon le retour paraît difficile) pour arriver dans une jolie petite salle encore plus concrétionnée. Au bas de celle-ci Guillaume a équipé. Cela pour atteindre a côte -52m qui est le terminus de cette grotte car impénétrable par l'eau à ce niveau à cause d'une barrière de marne. Cette grotte n'est pas grande mais très jolie. Il y a de la calcite partout. eu de spéléos doivent y venir ce qui conserve bien sa beauté. Pour finir retour vers la sortie. Adrien s'est occupé du déséquipement des puits du fond et guillaume et moi avons démonté l'entrée en nous gelant les doigts. Retour à la voiture de nuit sous la neige.Bonne journée spéléo très intéressante et pour les prochains qui voudraient aller au Trou Des Curés : Les coordonnées dans l'inventaire spéléologique du Doubs sont rigoureusement exactes.TPST : 3h environ

Speleo 2017 TROU DES CURéS 2017-12-27

Le Trou Des Curés.Ne connaissant pas l'emplacement de la cavité, c'est avec les seules coordonnées indiquées dans l'inventaire spéléologique que nous avons repris la route.Après quelques demi-tours avec la voiture et à cause de la neige abondante, nous nous sommes garés tant bien que mal au bord de la route la plus proche du pointage GPS. L'endroit avait l'air de correspondre avec ce qui était indiqué dans le descriptif : un pan rocheux nommé rocher du corbeau. CORBEAU, qui, (avec le riche renseignement de Jean-Claude), pouvait également désigner un Curé pendant la révolution à cause de leur soutane noire et de l'estime que leurs portaient les anticléricaux).Après environ 30mn de marche de plus en plus pénible, avec une couche de neige grandissante et avec l'espoir d'avoir effectivement les bonnes coordonnées, c'est Adrien qui d'un coup nous a envoyé de vive voix (IL Y A UN TROU !) Quelle chance ! C'était bien le Trou Des Curés car quatre entrées distinctes comme indiqué sur la topographie.Nous avons choisi l'entrée A de la topographie car à l'abri et avec un bon accès au P14 pour équiper. Mais ! Et c'est ça la petite surprise, le courant d'air passant par cette entrée était tellement glacé qu'à l'équipement en quelques secondes nos doigts étaient gelés à travers les gants ! (C’était encore pire au retour ou une fine couche de glace s'était formée sur la roche, enveloppant les spits et les plaquettes.) Aie les doigts pour démonter l’équipement !!Cette difficulté passée, au bas du puits nous avons pris pieds en partie haute d'un éboulis qui se termine à -37m en face de nous.Pour nous c'est à droite qu'il faut aller. Nous avons de suite remarqué que les parois étaient très concrétionnées et blanches. Ce qui prouve qu'il y a peu de passages. (Dans l'inventaire il est noté : Cavité fragile, ne pas utiliser pour des initiations massives) Nous avons également aperçu dès l'entrée plusieurs chauve-souris et idem dans la salle suivante qu'on a rejoint en passant par un ressaut de 2m puis une étroiture.Particularité de la deuxième salle : une belle colonne de calcite d'environ 3m de diamètre à la base. Ensuite par un passage d'une dizaine de mètres assez étroit et en déclinaison on a rejoint la partie notée tobogan. (A équiper car sinon le retour paraît difficile) pour arriver dans une jolie petite salle encore plus concrétionnée. Au bas de celle-ci Guillaume a équipé. Cela pour atteindre a côte -52m qui est le terminus de cette grotte car impénétrable par l'eau à ce niveau à cause d'une barrière de marne. Cette grotte n'est pas grande mais très jolie. Il y a de la calcite partout. eu de spéléos doivent y venir ce qui conserve bien sa beauté. Pour finir retour vers la sortie. Adrien s'est occupé du déséquipement des puits du fond et guillaume et moi avons démonté l'entrée en nous gelant les doigts. Retour à la voiture de nuit sous la neige.Bonne journée spéléo très intéressante et pour les prochains qui voudraient aller au Trou Des Curés : Les coordonnées dans l'inventaire spéléologique du Doubs sont rigoureusement exactes.TPST : 3h environ

Année précédente   Index  Année suivante