Speleo 2017 TRAVERSéE DU LANçOT 2017-10-14

C'était une bonne sortie, on a enfin pu la faire cette traversée !

Donc on a commencé par améliorer l'équipement d'accès à l'entrée supérieure :
- doublement du premier fractionnement (monopoint) -> spit installé, il faut installer une plaquette + dyneema à demeure
- remplacement d'une corde de remontée + MC hors service (corde de 1999, un arbre est tombé dessus depuis la dernière fois que nous sommes venus)
- installation de spits supplémentaires pour la MC d'accès à l'entrée (prévoir amarrages à laisser sur place, il y a assez de rab dans la nouvelle corde pour adapter l'équipement) -> sortie de plan incliné facilitée et réduction de la longueur entre deux amarrages
Du coup on a laissé le matos (perfo + cordes pour équipement fixe) à l'entrée, Fred et Jean Yves sont allés les récupérer après la traversée

On rentre vers 17h

A l'intérieur, les cordes de remontée sont en bon état, il y a une MC dans la grande diaclase dont l'équipement laisse à désirer (confort + amarrages sur projections, faut pas les regarder trop méchamment).
Ensuite, galerie de la margarine (ca glisse tout seul !), remonter dans une galerie juste au-dessus et on arrive à la salle de la Sorcière.
Corde en place pour accéder à la tête de rappel dans la cheminée artificielle, mais tête de rappel remplacée (sangle usée et maillon rapide installé de telle sorte que si un des deux amarrages pète, c'est la chute). Une dyneema laissée en place, arrivée dans un bassin.
Il vaut mieux ne pas traîner dans cette galerie si ça se met en charge...
Ensuite, une vire en fixe au-dessus des bassins, corde en mauvais état mais risque faible (plouf de pas très haut si ça casse), arrivée au sommet de la C17.
Là, ça se gâte. Equipement hors-crue en fixe dans la diaclase à gauche. Ici les crues doivent être tellement violentes qu'un câble en inox (attention aux mousquetons !) a été installé en fixe : l'état des cordes en témoigne.
Donc en gros, on a une diaclase descendante sur quelques mètres, puis une vire permettant d'attraper la corde de descente (en fixe).
Le gros souci de cet équipement... Le câble est fixé sur des anneaux en acier, qui ont été rongés soit par usure mécanique, soit par réaction électrochimique (voir photos). De plus, la corde installée en double est directement passée dans ces anneaux et se retrouve cisaillée par le câble -> corde supprimée sur sa longueur abîmée et équipement réadapté. Tête de puits sur un huit et un chaise mal sécurisé, j'ai fait une clé comme j'ai pu (en principe le huit seul aurait suffi, la MC double cet amarrage).
La suite est en bien meilleur état, une vire permet d'accéder au sommet du porche où une tête de rappel nous attend. Il y a une corde en place mais elle est trop tendue, on a "oublié de la décrocher en bas". Après analyse elle ne se décroche pas, c'est en fait une corde de guidage permettant de faire un rappel guidé évitant de finir sous la cascade et dans le lac s'il y a de l'eau.

Sortie du trou vers 23h.

Voilà, donc la traversée est faisable 🙂

Année précédente   Index